Aquaterre : un dispositif important pour protéger votre piscine!

887
Aquaterre-Poolterre

La mise à la terre des piscines suscité beaucoup d’intérêt et de questions de la part des propriétaires de piscine. Quelques explications pour y voir plus clair !

À quoi ça sert l’aquaterre (appelé aussi poolterre) ?

C’est un dispositif permettant de protéger le bassin des courants vagabonds. Ceux-ci sont créés par le frottement de l’eau avec les plastiques (turbine, canalisations, etc.) ou par les différents appareils électriques utilisés pour l’entretien de la piscine.

Le poolterre est une terre fonctionnelle locale qui met l’eau de la piscine au même potentiel que la terre proche du bassin, et ainsi permet de lutter contre les courants indésirables présents dans l’eau. Bien qu’ils ne soient pas dangereux, ce sont des facteurs aggravants de corrosion électrolytique qui peut être violente surtout en cas de passage à l’eau salée, plus conductrice. Même des aciers inoxydables de qualité marine 316L peuvent ne pas y résister. Les courants vagabonds peuvent aussi perturber les sondes des appareils de traitement de l’eau, ce qui risque de provoquer des dosages excessives de produits chimiques.

Il va se créer une corrosion électrolytique. C’est un problème bien connu des pisciniers, surtout en cas de passage à l’eau salée, plus conductrice, qui favorise l’évacuation des défauts de l’habitation dans la piscine (voir LAP 97). Cette corrosion peut être très violente. Même des aciers inoxydables de qualité marine 316L peuvent ne pas y résister.

Doit-on raccorder l’aquaterre à la terre de l’habitation ?

L’aquaterre est différente de la mise à la terre de l’habitation. Cette dernière est une nécessité et a pour but de protéger les personnes en canalisant les défauts d’isolement vers la terre végétale.

La terre de l’habitation est une terre de mise en sécurité, soumise à la norme NFC 15-100. Les 2 mises à la terre ne seront donc pas reliées.

Quelle est sa composition ?

L’aquaterre est composé de 3 parties :

  • Un élément permettant de récupérer les courants induits créés dans l’eau. Il s’agit souvent d’un manchon en inox ou d’un collier de prise en charge de 50mm de diamètre, équipé d’une électrode en acier inoxydable de qualité marine 316L.
  • Un ou plusieurs piquets en fer à planter dans le sol prêt de votre bassin.
  • Un câble de liaison en cuivre d’un diamètre de 6mm² de préférence.

Comment s’assurer d’une bonne qualité de la mise à la terre ?

Pour protéger votre bassin au mieux, il est recommandé de réduire au maximum la résistance de la terre de l’eau (maxi 20 ohms).

Le taux d’humidité, la nature du sol et la surface de contact jouent un rôle capital sur la qualité d’une prise de terre. Il est important d’utiliser un ou plusieurs piquets d’une longueur suffisante, en fonction de la nature de votre sol, pour être en permanence en contact avec la terre humide.